Accueil > Almanach > Actualités > contre l’influenza aviaire

Préventions  contre l’influenza aviaire



Le ministre de l’agriculture a placé l’ensemble du territoire métropolitain en zone à risque élevé au regard du virus Influenza aviaire hautement pathogène, par arrêté du 16 novembre 2020.
A ce jour, les mesures de prévention suivantes sont obligatoires dans toutes les communes de Nouvelle-Aquitaine, en complément des mesures de biosécurité habituellement mises en oeuvre par les professionnels :

Concernant les professionnels : il est demandé :
contre l'influenza aviaire de claustrer les volailles ou de les protéger par un filet,
- d’assurer une surveillance quotidienne de leurs animaux pour détecter au plus tôt l’apparition de la maladie,
de procéder au bâchage des camions transportant des palmipèdes âgés de plus de 3 jours,
- dans les zoos, de vacciner les oiseaux ne pouvant être confinés.

Concernant les rassemblements d’oiseaux, y compris les marchés aux volailles vivantes : ils sont interdits ainsi que la participation d’oiseaux à des rassemblements dans d’autres départements. Il en va de même pour les compétitions de pigeons voyageurs.

Concernant les activités liées à la chasse : les transports et lâchers de gibiers à plumes sont interdits ainsi que l’utilisation d’appelants dans le cadre de la chasse au gibier d’eau (sauf dérogation accordée selon instruction ministérielle).

Concernant les basses-cours : il est demandé de restreindre la taille des parcours et de les protéger par des filets ou d’enfermer les volailles dans les bâtiments. Les détendeurs de basses-cours doivent également assurer une surveillance quotidienne de l’état de santé des animaux pour détecter le plus précocement possible l’apparition de la maladie. De plus, tout particulier détenteur d’oiseaux est tenu de se déclarer en mairie au moyen du formulaire
cerfa n°15472*02 ou par télédéclaration sur le site "mes démarches" via le lien suivant :
https://www.mesdemarches.agriculture.gouv.fr/demarches/particuliers/effectuer-une declaration-55/article/lutter-contre-l-influenza-aviaire-498

D’une manière générale, l’ensemble de la population doit éviter de fréquenter les zones où séjournent des oiseaux sauvages y compris en leur absence, du fait de la possible présence de virus dans les fientes et les sols souillés. Tout contact avec les oiseaux sauvages, vivants ou morts, est à proscrire. En cas de contact, un nettoyage approfondi et une désinfection des zones, effets ou matériels concernés doiven être appliqués.
Toute découverte d’un cadavre d’oiseau doit être signalée au réseau du surveillance SAGIR (contacts Office Français de la Biodiversité : M. EYCHENNE au 06 20 78 77 72 ou M. AUPLAT AU 06 20 78 77 38.

PDF - 443.9 ko
Fiche concernant les basses -cours
PDF - 461.5 ko
Fiche biosécurité
PDF - 76.9 ko
Fiche déclaration